Tantra et ADN

L’enseignement le plus élevé des énergies sexuelles était l’éveil et l’élévation de la kundalini, les serpents jumeaux du féminin et masculin, en quête d’union avec le Divin… Cette union stimule la libération des élixirs de vie. La science moderne fait référence à cette hormone principale appelée ocytocine, communément appelée l’hormone de l’amour.
Cette hormone, qui est la nourricière de la régénération, descend ensuite dans tout le corps baignant toutes les cellules avec cet élixir de vie pour retourner au chakra racine tout en activant la totalité de l’ADN qui est en communication constante avec le Divin.

Cette pratique a totalement disparu de nos expériences sexuelles actuelles, lesquelles se concentrent sur le point culminant de l’orgasme et de l’éjaculation.  Nos corps actuels sont programmés pour faire s’élever (escalader) les énergies sexuelles jusqu’à l’explosion et la libération, en jetant ces énergies «du corps», en gaspillant plutôt qu’en utilisant ces puissantes énergies qui étaient à l’origine destinées à la reproduction, non seulement pour la procréation mais pour la régénération constante de toutes les cellules de notre corps. Ainsi, nos corps actuels sont sur une voie de dégénérescence (en spirale descendante) plutôt que sur celle de la régénération.

En conséquence, de nombreux brins de notre ADN sont devenus inactifs, ils ne sont plus en communication avec notre modèle divin original.

Bien que certaines pratiques tantriques imitent cette pratique, elles ne sont qu’un fragment de l’origine de cette pratique.
Pour re-éveiller et réactiver notre cheminement sexuel original, il faut aimer et honorer son corps. C’est la stimulation amoureuse de toutes les cellules du corps, pas seulement des organes sexuels, qui active la véritable étincelle de la kundalini.

Au lieu de se fixer sur l’orgasme, on savoure le plaisir du corps humain, en activant toutes les cellules pour être en mode réceptif et recevoir les élixirs lorsqu’ils descendent dans le corps.

Bien que l’orgasme puisse faire partie de cette pratique, ce n’est pas une action explosive.

C’est une saveur, une union sacrée avec le Divin dans le corps, l’âme et l’esprit.
C’est un authentique «faire l’amour» car cela fait proliférer l’Amour du Divin.

Et ainsi nous incarnons le Divin, en nous unifiant avec Tout ce qui Est la dans notre ADN multidimensionnel…

~Sharon Lyn Shepard~ “Message from my inner wisdom”